Présentation du Programme d’Actions Communautaire (PAC 3)

Un des instruments de la mise en œuvre de l’initiative 3N

Le Programme d’Actions Communautaires (PAC) est conçu comme un « Prêt Programmatique Adaptable » devant être mis en œuvre sur une période de 12 ans subdivisée en 3 phases de 4 années chacune. C’est un des instruments clés du gouvernement du Niger pour la mise en œuvre du Plan de Développement Économique et Sociale (PDES-2012-2015) et de l’Initiative « trois N » les Nigériens Nourrissent les Nigériens (i3N).

Le troisième projet d’appui au Programme d’Actions Communautaires (PAC3), d’un montant de 49.518.000 US $, soit environ 24.000.000.000 FCFA, est financé par la Banque Mondiale, le Fonds pour l’Environnement Mondial, l’Etat du Niger et les bénéficiaires directs. La signature des accords de financements est intervenue le 07 juin 2013 à Niamey. La mise en vigueur est intervenue le 04 septembre 2013 pour une durée de quatre ans. La date de clôture est prévue le 22 décembre 2017.

Le Projet a pour objectifs : (i) de renforcer les capacités de planification et de mise en œuvre du développement local du Bénéficiaire, y compris ses capacités à apporter une réponse rapide et efficace en cas de Crise ou Situation d’Urgence Éligible ; et (ii) d’améliorer l’accès des populations ciblées aux services socio-économiques.

Les activités du projet seront exécutées à travers quatre (4) composantes à savoir :

La composante A « Renforcement des Capacités » : Appui à des initiatives visant à renforcer les capacités de l’ensemble des Collectivités territoriales et à améliorer la gouvernance locale,

La composante B « Fonds d’investissement local » : Fourniture d’un appui à cent vingt quatre (124) communes pour leur permettre de financer les activités agro-sylvo-pastorales et halieutiques relevant de la mise en œuvre de l’initiative 3N,

La composante C « Coordination, gestion, suivi-évaluation et communication,

La composante D «  Intervention rapide en cas de crise ».

Le nombre total de bénéficiaires directs ciblés par les investissements du PAC3  peut être estimé entre 500.000 et 650.000 ménages de petits producteurs ruraux.

Les activités admissibles au Fonds d’Investissement Local  sont alignées  à celles retenues par l’Initiative 3N conformément à son  plan d’accélération 2014 – 2015. Aussi, plus de 3 milliards de francs CFA seront injectés par le PAC3 en 2014 pour contribuer à la réalisation de ce plan accéléré. Les communes ont la maîtrise d’ouvrage dans le cadre du FIL et à ce titre les microprojets qu’elles soumettront au financement du PAC3 s’inscriront dans l’une des sept composantes définies dans le plan accéléré de la mise en œuvre de l’initiative 3N: (i) Composante 1 : Mise en place de plateforme de services intégrés (Maison du paysan) ; (ii) Composante 2 : Maîtrise de l’eau pour les productions agrosylvopastorales et halieutiques ; (iii) Composante 3 : Accroissement et diversification des productions animales ; (iv) Composante 4 : Restauration et protection des terres et des eaux à travers les activités HIMO et génératrices de revenus ; (v) Composante 5 : Amélioration de la nutrition ; (vi) Composante 6 : Conservation, transformation et commercialisation des productions agrosylvopastorales et halieutiques ; (vii) Composante 7 : Sensibilisation, animation et communication.